Introduction

Moscou est une ville embrouillée. Une ville comme un drame déconcertant avec une intrigue sombre et absurde. C'est un spectacle complet de surprises. La ville et la vie là-dedans sont raccordés de près.

Les bâtiments des ères différentes sont mis l'un à côté de l'autre, souvent de façon chaotique. Comme s'ils veulent accentuer l'incohérence - et pas la cohérence - de différentes époques.

Those words were once written by the Russian translator Dmitri Silvestrov, and they illustrate perfectly why the story of The Master and Margarita could only happen there.

Ces mots ont été écrit par le traducteur russe Dmitri Silvestrov, et ils illustrent parfaitement pourquoi l'histoire du maître et Marguerite a pu se passer seulement ici.

Le talent principal de Boulgakov se situe au niveau de comment il est capable de transformer ses impressions et ses déceptions dans une satire. Il travaille secrètement sur Le maître et Marguerite pendant la répression au cours des années trente. L'œuvre se transforme en une glorification de la liberté, en une histoire d'amour splendide, et aussi en un livre par lequel il prend la vengeance sur les hommes de lettres soviétiques pour leurs tracasseries. Ce n'est pas étonnant que beaucoup de personnages, d’endroits et de bâtiments sont fictifs seulement à première vue. Parfois c'est très facile pour apprendre de ce que Boulgakov parle, mais parfois il est utile d’avoir des explications supplémentaires.

Dans cette section nous cherchons des similarités avec les endroits et les bâtiments réels. Dans la section Personnages nous faisons le même chose pour les gens décrits dans le roman.

Vous pouvez utiliser le menu sur la droite pour une promenade dans la ville du maître.

La maison Pachkov
La maison Pachkov